Logo ElleJeudi 17 mai, plus de 300 lectrices du magazine ELLE ont assisté à la première conférence ELLE Active à l’hôtel de Région de Marseille. L’idée ? Se réinventer au travail. Débats, décryptages d’experts et témoignages inspirants : on vous raconte.

 

ELLE Active revient pour la quatrième année consécutive à Marseille mais cette fois pour une conférence (placée sous le signe de la réinvention). Se réinventer ça veut dire quoi concrètement ? Changer de poste, de job, de boss ? Se reconvertir, développer une nouvelle activité ou créer son propre business ? « Comment se réinventer à l’heure de la révolution numérique, anticiper les grands bouleversements face à un monde qui avance toujours plus vite, à l’heure de l’intelligence artificielle et des robots ? », interroge Anne-Cécile Sarfati, directrice de la diversification éditoriale et rédactrice en chef ELLE Paris et Régions, en introduisant cet après-midi d'échanges. « Cette obsession de la transformation est partout. Aujourd’hui, sommes-nous toutes sommées de nous réinventer ? » Si 1/3 des actifs français rêvent de sauter le pas, pas toujours facile de se lancer. Et pourtant, le grand saut dans l’inconnu permet parfois aussi de  trouver un job. Renaud Muselier, président de la Région Provence- Côte d’Azur rappelle un chiffre clé : « dans la région, le taux d’emploi des femmes est inférieur de 8,4 points à celui des hommes ». Comment faire bouger les choses ? « 41% de femmes souhaitent créer leur entreprise. Le focus est mis sur la formation numérique et les nouvelles technologies pour construire l’égalité professionnelle ». Un partenariat entre la Région et Station F a d’ailleurs été signé.

visuel Conférence Elle

     Anne-Cécile Sarfati et Renaud Muselier © Stéphanie Tétu

 

Se réinventer en chiffres

Côté chiffres, quel regard les Français portent-ils sur la réinvention ? Anca Jomain, directrice du département management d’ OpinionWay, dévoile les résultats d’une étude réalisée en exclusivité pour ELLE Active*. Que signifie la réinvention professionnelle pour les Français ? Selon 78% d’entre eux, il s’agit de changer complètement de métier et pour 70% de créer sa propre entreprise. Certains ont déjà sauté le pas (45%)… et même plus d’une fois (25%) ! L’âge idéal pour se réinventer ? 35,3 ans. Pourtant, ils sont 21% à penser qu’on peut se réinventer à tout moment. Mais alors qu’est-ce qui provoque l’impulsion ? Quand on n’est plus motivé au travail (83%), quand on est placardisé (79%), quand on stagne ou qu’on a atteint le plafond de verre (75%).  Et qu’est-ce qui bloque ? Au-delà du saut dans l’inconnu, le premier frein évoqué est financier, pas vraiment étonnant. Pour 1/3 des Français, tout recommencer à zéro peut donner le tournis. Ils sont ainsi 27% à craindre de ne pas arriver jusqu’au bout. « La réinvention professionnelle est complexe, laborieuse, mais parfois indispensable », résume Anca Jomain. Une chose est sûre : elle ne fait plus figure d’exception, mais le besoin d’accompagnement reste évident. Pourtant, 63% des Français avouent qu’ils ne sauraient pas quelles démarches entreprendre…

[...] Lire la suite de l'article

> Découvrir les résultats de l'étude OpinionWay sur les Français(es) et la Réinvention professionnelle.