Imprimer

Le 2ème distributeur mondial – Amazon, n’existait pas il y a encore 20 ans !

Si son apparition a totalement transformé la distribution, elle a également fait évoluer, depuis les années 2000, la consommation et les attentes des consommateurs.

Exacerbation du focus prix

Les consommateurs ne cherchent plus le prix le plus bas possible mais le véritable rapport qualité/prix.

Cette évolution des comportements se traduit notamment par le succès des cagnottages, le recours fréquent aux comparateurs de prix, par le développement de l’achat groupé, de l’achat en direct (en s’affranchissant des distributeurs), ou encore des ventes privées.

Recherche de facilitation

E-commerce, T-commerce, M-Commerce, développement de la livraison à domicile, click & collect, développement du drive, paiement sans contact, cartes de crédit connectées dans certaines enseignes (Darty), digitalisation des points de vente pour offrir une expérience augmentée en magasin (l’application MySephora, le mur digital chez Adidas)... Autant de moyens pour faciliter le processus d'achat du consommateur et qui bousculent la distribution !

Défiance envers les experts, confiance envers ses pairs

On observe également un franc succès des solutions mettant directement en relation la demande et l’offre des consommateurs (marketplace) ainsi que les circuits courts ou alternatifs (achat direct auprès des producteurs).

Les sites de notation et d’avis en ligne séduisent par ailleurs les consommateurs qui sont de plus en plus nombreux à les consulter en amont de leurs achats.

L’usage supplante la propriété

L'émergence du CtoC, des sites de partage entre consommateurs (Zilok), le retour du troc, le développement des sites de revente entre particuliers (Le Boncoin, E-bay, …) ou encore la dématérialisation de certains biens de consommation (musiques, films, ...) traduisent bien cette évolution des attentes et commportements des consommateurs en matrière de consommation et de distribution.

Autonomisation des individus

L'individu est aujourd'hui en quête d'autonomie : il se laisse de nouveau séduire par le local (commerces de proximité et circuits alternatifs prennent désormais le pas sur les grandes enseignes). Il multiplie le recours aux sites d’échanges entre consommateurs, s'informe avant d'acheter (research online, purchase offline). Le consommateur est donc de plus en plus expert (prosumer) et profite du développement du digital pour échanger des bons plans sur les réseaux sociaux ou comparer les prix.