Dans la rubrique...

LE PODCAST

logo INside 02

Le podcast OpinionWay dédié au management des organisations !

Newsletter INside

Recevez les notifications lors de la publication de nouveaux articles sur notre blog

Je comprends qu'en m'abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désabonner

Michel AbitteboulStress et désengagement sont les conséquences logiques d’années de société industrielle basée sur le contrôle, l’obéissance et l’exécution. Mais aujourd’hui, face à un environnement Volatile, Interdépendant (que je préfère à Incertain), Complexe, Ambigu - voir VUCA - les compétences qui font la différence sont essentiellement des Soft Skills (voir rapport du World Economic Forum et du Boston Consulting Group). Pourtant, au lieu de mettre l’emphase sur le développement de ces compétences, les entreprises qui souhaitent améliorer l’engagement ou diminuer la pression vont souvent chercher des « QuickFix Solutions ». De fades outils décoratifs peu efficaces. Et le résultat n'est jamais là sur le long terme bien-sûr.

Car dans ce domaine, la règle est simple : la qualité de vie de vos employés dépend de la sincérité de l’introspection que vous souhaitez opérer dans l’organisation. 

La qualité de vie au travail devient l’une des préoccupations principales des RH et des managers car l’enjeu est multiple :

  • éviter les conséquences des systèmes d’organisations vieillissantes hiérarchiques et pyramidales, adaptés à des tâches courtes et simples (Voir TED de Daniel Pink sur la science de la motivation qui mentionne l’expérience de Kark Duncker)
  • aider à insuffler de l’engagement et de la motivation
  • solliciter le potentiel des équipes, de créer un cadre qui permette de libérer la créativité, la curiosité, la capacité d’adaptation pour faire face à la concurrence en développant une identité unique

Les entreprises, en fonction de leur maturité, de leurs compétences, voire de leur sincérité abordent le sujet à plusieurs niveaux. Et le résultat est souvent corrélé à la profondeur de la réflexion :

Niveau débutant : Fruits frais et babyfoot 

  • on ne touche surtout pas à la structure : organisation, processus, modes de management, culture etc.
  • on met en place des artifices qui vont donner une apparence de bien-être : babyfoot, corbeilles de fruits frais, tickets restaurant, tablettes, smartphones dernier cri, locaux agréables et lumineux, boissons gratuites, tarif réduit dans les salles de sport, conciergerie, salle de sieste, escape game entre collègues, etc
  • Résultat : certains employés se sentent bien (mieux ?), valorisés d'être considérés, mais cela ne dure qu’un temps. Dès que des problèmes arrivent, tous ces avantages sont aussitôt oubliés et ne pèsent pas lourd dans la balance pour l’employé. Les études en psychologie cognitive montrent que la carotte (les avantages liés à l’activité de travail) ou le bâton ne motivent que pour des tâches simples et de courtes durées.

[...] Lire la suite de l'article