Dans la rubrique...

LE PODCAST

logo INside 02

Le podcast OpinionWay dédié au management des organisations !

Newsletter INside

Recevez les notifications lors de la publication de nouveaux articles sur notre blog

Je comprends qu'en m'abonnant, je choisis explicitement de recevoir la newsletter et que je peux facilement et à tout moment me désabonner

Bernard Marie ChiquetC’est peut-être une spécificité de notre beau pays mais, lorsque l’on aborde le sujet de l’entreprise et de son avenir, on croit parfois parler de la fin du monde. Il faut dire que, partout où le sujet émerge, l’homme est systématiquement promis à un avenir sombre. Après l’avoir exploité au maximum, l’entreprise s’apprête à se passer de lui. L’avenir est synonyme de chômage, de disparition de tous les métiers peu qualifiés ou manuels.

L’entreprise se délocalise et se robotise, présageant d’un monde où l’homme est voué à se voir dépassé puis remplacé par l’intelligence artificielle. Ils sont nombreux ces "visionnaires" de mauvais augure qui nous prédisent une entreprise totalement déshumanisée où l’homme ne sera au mieux qu’un observateur d’un système qui lui aura totalement échappé.

Face à ce constat pour le moins déprimant, trois options s’offrent à nous. On panique, on hausse les épaules en se disant qu’il s’agit d’une fatalité, ou alors, et c’est mon opinion, on accorde peu de crédit à ces devins qui transposent leurs propres incompréhensions en certitudes un peu faciles. Car il faut avoir foi en notre capacité à évoluer, à nous adapter. Sans nous, l’entreprise n’est rien. Une simple abstraction, un objet sans but et sans "âme". En tant qu’organisation, elle est conçue par et pour les humains. Elle est fondamentalement humaine. Sa raison d’être consiste toujours à répondre à une problématique propre à des femmes et des hommes.

Le monde change et c’est une bonne nouvelle !

S’il est juste que les fortes mutations traversées par nos sociétés et nos économies ces dernières décennies, l’accélération vertigineuse provoquée par la révolution digitale, peuvent être aussi anxiogènes, les raisons de s’enthousiasmer et de voir l’avenir avec confiance ne manquent pas. L’émergence de la téléphonie mobile et de l’internet n’ont-ils pas permis à des millions de personnes de sortir de leur isolement, de s’intégrer à des flux économiques et culturels dont ils étaient exclus jusque-là ?

[...] Lire la suite de l'article